Le magazine particuliers

Bien s’informer avant de changer de fournisseur d’électricité ou de gaz

Bien que le marché soit ouvert à la concurrence depuis le 1er juillet 2007, EDF fournit encore 95% de l’électricité aux particuliers et GDF Suez 90,5% du gaz. Il est vrai qu’avant de changer de fournisseur ou de contrat, il convient de bien comprendre les possibilités ouvertes par la loi.

Imprimer cet article

Tarifs réglementés ou libres

Les anciens contrats EDF et GDF Suez d’avant l’ouverture du marché appliquent des tarifs « réglementés », fixés par les pouvoirs publics. Si vous souhaitez les conserver, aucune démarche n’est nécessaire. L’autre option consiste à quitter ces tarifs réglementés et souscrire un contrat à prix de marché librement fixés auprès du fournisseur de votre choix : un opérateur nouveau comme Direct Energie, Poweo, Altergaz... mais aussi EDF ou GDF Suez qui proposent également des offres aux prix du marché. En cas de déménagement vous serez contraint de faire ce choix entre tarifs réglementés ou libres pour votre nouvelle résidence.

Un changement gratuit et réversible

Après une étude approfondie des prix et conditions des différents opérateurs, vous pouvez faire tous les panachages possibles : deux fournisseurs distincts pour le gaz et l’électricité, le tarif réglementé pour une énergie et une offre de marché pour l’autre, une offre bi-énergie chez un seul fournisseur (si vous choisissez EDF ou GDF Suez, vous ne pourrez toutefois pas bénéficier du tarif réglementé pour les deux énergies, l’une devant obligatoirement être au tarif de marché). Le changement est gratuit et vous gardez à tout moment la faculté d’opter pour un nouveau fournisseur. Seule condition : si vous avez choisi un tarif libre et que vous souhaitez revenir au tarif réglementé, un délai de 6 mois entre les deux opérations est exigé.

Une réserve toutefois : il ne sera en principe plus possible de souscrire aux tarifs réglementés à partir du 1er janvier 2011, ces tarifs devant disparaître à cette date. Certes, leur extinction a déjà été repoussée à plusieurs reprises mais rien ne garantit qu’ils existent encore en 2011. En cas de suppression définitive, elle ne concernera cependant que les contrats souscrits après le 1er janvier, pas ceux conclus précédemment.

Pas de risque de coupure

Sur le plan pratique, un nouveau fournisseur n’implique pas de changement de compteur. Une fois le contrat conclu et sa date d’entrée en vigueur convenue, vous n’avez plus de démarche à accomplir. L’ancien contrat sera résilié automatiquement lors de la prise d’effet du nouveau. L’ancien opérateur vous alimentera jusqu’au changement, la continuité étant assurée par le gestionnaire du réseau. C’est lui aussi qui estimera votre compteur à la date du changement et transmettra les informations à l’ancien et au nouveau fournisseur pour qu’ils établissent leurs factures respectives. Vous pouvez aussi établir vous-même un relevé, voire le faire effectuer moyennant paiement par le nouveau fournisseur. Sachez enfin que les services d’urgence et de dépannage restent les mêmes et sont toujours assurés par le gestionnaire du réseau.

En savoir plus : www.energie-info.fr

© Uni éditions – juillet 2010

Imprimer cet article