Le magazine particuliers

m-paiement : comment ça marche ?

Vous n’avez pas de monnaie et avez oublié votre carte de paiement ? A partir de votre téléphone portable, il est désormais possible de procéder à différents types de transactions financières.

Imprimer cet article

Trois modes opératoires

La carte SIM va-t-elle remplacer la carte bancaire, le chèque et les bourses remplies de monnaie sonnante et trébuchante ? Le téléphone portable est devenu un accessoire indispensable de la vie quotidienne avec environ 62 millions d’abonnés en France, soit à peu près 94 % de la population, selon le cabinet de conseil TnP Consultants. Un formidable gisement pour le m-paiement ou paiement par téléphone mobile, concept qui consiste à débiter les transactions effectuées depuis un téléphone mobile sur la carte bancaire.

Trois modes opératoires

De fait, le concept du m-paiement n’est pas nouveau puisque certains sites utilisaient déjà le principe des SMS et MMS surtaxés pour de petites transactions (abonnement à des jeux en ligne, achats de logos et sonneries…). Baptisé paiement à distance, le m-paiement est désormais complété par deux alternatives plus récentes qui font l’objet de nombreuses expérimentations en France : les paiements de proximité devant une borne et les transferts d’argent de mobile à mobile. Ainsi, le projet Pegasus est né d’un regroupement d’établissements bancaires et d’opérateurs de téléphonie pour définir une norme commune de paiement sans contact. Son objectif : tester la technologie et son acceptation par le client. Un projet qui a concerné plusieurs villes françaises, et dont les résultats se sont avéres satisfaisants.

Des téléphones spécifiques

Si la plupart des téléphones mobiles sont adaptés au paiement par SMS surtaxé, il n’en va pas forcément de même pour les autres modes : le paiement à proximité d’une borne suppose en effet un matériel et un logiciel adaptés sur le portable. Il existe dans ce domaine plusieurs technologies en concurrence. Idem pour les transferts d’argent entre les mobiles de deux utilisateurs : chaque acteur du marché propose des solutions qui ne sont pas forcément compatibles avec tous les téléphones.

Des services en plein essor

Malgré cette offre encore très hétérogène, de nombreux pays, notamment en Afrique ou au Moyen-Orient ont déjà largement adopté les services de m-paiement et la Chine n’est pas en reste avec 410 millions d’utilisateurs prévus pour 2013, selon le cabinet d’analyse Celent. Nul doute que la France finira aussi par céder à cette vague de services de transactions par mobile !

Sécurité des transactions avec Kwixo

Le Crédit Agricole propose Kwixo, une nouvelle solution de paiement sécurisée. En effet, pas besoin de communiquer ses coordonnées bancaires car c’est un identifiant qui vous permet de réaliser vos transactions. Ainsi, il est possible de régler en ligne, d’opérer des transactions financières entre amis, et d’accéder à d’autres services de ce type à partir d’un mobile. Le système de m-paiement Kwixo est un service accessible, quelle que soit sa banque. www.kwixo.com

© Marie Varandat – Uni-éditions – décembre 2011

Imprimer cet article