Le magazine particuliers

Sicav et FCP : un prospectus pour vous informer

Lorsque vous souscrivez une Sicav ou un Fonds commun de placement (FCP), êtes-vous vraiment sûr de tout savoir ?

Bien entendu, vous avez pris conseil auprès de votre banquier, mais rien ne vaut la lecture du prospectus simplifié. Sa remise est d’ailleurs obligatoire avant tout investissement.

Imprimer cet article

Véritable carte d’identité de la Sicav ou du FCP, le prospectus vous dévoile les informations essentielles dont vous avez besoin.

Le prospectus débute systématiquement par une présentation succincte du fonds : le code Isin (identifiant international des titres financiers), la forme juridique, les noms et coordonnées de l’ensemble des intervenants, à savoir le gestionnaire, le dépositaire, le commissaire aux comptes et l’établissement qui commercialise le placement.

Juger la gestion et connaître les risques du fonds

Mais c’est surtout la deuxième partie qui vous sera la plus utile, puisqu’elle concerne la gestion et la composition du portefeuille.

Vous y apprendrez si le fonds est investi en actions, en obligations, en titres français ou étrangers, en autres fonds..., son objectif de gestion, son indice de référence (CAC 40, Dow Jones...) et la stratégie d’investissement.

C’est à la lecture de ce dernier point que vous pourrez réellement juger de l’adéquation de ce placement avec vos objectifs. Vous connaîtrez également les catégories de risques auxquels vous vous exposez en investissant dans ce fonds (le prospectus indique à cet égard la durée minimum de placement recommandée).

Pas de surprise sur les frais

La troisième partie du prospectus détaille l’ensemble des frais et commissions (frais de souscription, de gestion, de rachat...) et le régime fiscal du fonds (par exemple, peut-on le loger dans un plan d’épargne en actions ?).

Le prospectus vous indique également les conditions de souscription et de rachat. Notamment, il précise jusqu’à quelle heure - ou quelle date lorsque la valorisation du fonds n’est pas quotidienne - les ordres peuvent être reçus pour être exécutés, et sur quelle valeur liquidative. Vous connaîtrez également la périodicité de la valorisation du fonds, et l’endroit où vous pourrez la consulter.

La dernière partie du prospectus (appelée « statistiques ») vous permet de juger de la performance du fonds pour les années passées (pour les fonds dotés d’une antériorité suffisante).

© Philippe Richard - Uni-Editions - Mai 2009

Imprimer cet article