Le magazine particuliers

Campagne de vaccination anti grippe

Chaque année, la grippe touche plusieurs milliers de personnes en France. Le virus sévit habituellement d’octobre à mars. Le point sur la campagne de vaccination qui s’achèvera le 1er janvier 2013.

Imprimer cet article

Le virus de la grippe se transmet par les sécrétions respiratoires (à l’occasion d’éternuements ou de toux) ou par le contact des mains notamment. Les lieux confinés et très fréquentés (métro, bus, collectivités scolaires…) sont également propices à la transmission. Les premiers symptômes sont assez brutaux et facilement reconnaissables : forte fièvre (autour de 39°), fatigue intense (asthénie), douleurs musculaires (courbatures) et articulaires diffuses, maux de tête (céphalées), suivis rapidement d’une toux sèche. Le virus évoluant d’une année sur l’autre, une vaccination est nécessaire à chaque nouvelle saison pour les personnes à risques (personnes âgées, femmes enceintes, enfants, personnes de santé fragile, personnels de santé). Depuis plus de vingt ans, ces populations sont invitées à se protéger de la grippe.

Quand se faire vacciner ?

Chaque année, une campagne nationale de vaccination est en effet organisée. Commencée le 28 septembre, la campagne en cours prendra fin le 1er janvier 2013, période pendant laquelle près de 10 millions d’assurés peuvent bénéficier gratuitement du vaccin contre la grippe saisonnière.

Qui est concerné ?

En pratique, tout le monde peut se faire vacciner mais la campagne de vaccination gratuite ne concerne que les personnes à risque, soit les assurés de plus de 65 ans ou atteints de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse et les personnes obèses ayant un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m².

Si vous êtes concerné, vous avez dû recevoir un courrier de votre caisse d’assurance maladie accompagné d’un bon de prise en charge qui vous permet de bénéficier gratuitement du vaccin antigrippal. Les personnes qui profitent pour la première fois de ce dispositif devront toutefois dans un premier temps consulter leur médecin traitant en lui apportant le bon de prise en charge. Ce dernier décidera alors de prescrire le vaccin s’il le juge nécessaire. N’attendez pas avant de vous faire vacciner : l’organisme a en effet besoin de deux semaines après l’injection pour former les anticorps nécessaires à votre protection. Il vaut donc mieux agir avant que la circulation des virus grippaux soit active.

Pour en savoir plus

Ameli.fr, la vaccination contre la grippe saisonnière

© Uni éditions – Mig - Aurélia Jakmakejian – Octobre 2012

Imprimer cet article