Le magazine particuliers

Etudes à l’étranger : quelle couverture assurance maladie ?

Vous allez effectuer un séjour ou un stage non rémunéré dans le cadre de vos études à l’étranger ? Renseignez-vous au préalable sur votre couverture maladie, qui est différente selon les pays.

Imprimer cet article

Selon les données recueillies auprès des ambassades françaises à l’étranger, environ 100 000 étudiants français effectuent chaque année un séjour d’étude ou de recherche à l’étranger. Avant de partir, il est nécessaire de prévoir une couverture santé adaptée aux dépenses médicales du pays qui vous accueillera, afin d’être indemnisé au mieux de vos éventuelles dépenses de santé.

Pour un séjour en Europe

Les frais médicaux sont pris en charge si vous résidez dans l’un des 27 Etats membres de l’Union européenne. Deux semaines au minimum avant le départ, vous devez vous adresser à votre caisse d’Assurance maladie ou à votre mutuelle étudiante pour obtenir votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Cette carte est valable un an.

Si votre départ est imminent, demandez à votre caisse d’Assurance maladie qu’elle vous délivre un certificat provisoire de remplacement. Valable trois mois, il atteste de vos droits en attendant de recevoir la CEAM. Vos frais médicaux seront pris en charge dans les mêmes conditions que pour les assurés du pays qui vous accueille.

Vous partez étudier dans un pays hors de l’Europe

La protection sociale varie selon les pays d’accueil, et notamment en fonction des conventions qu’ils ont signées avec la France. Si le pays où vous allez séjourner a passé une Convention de Sécurité sociale avec la France, vous pouvez vous inscrire auprès du régime étudiant de sécurité sociale du pays ou auprès de la Caisse des Français de l’étranger (CFE), si vous avez la nationalité française. Si le pays d’accueil n’a pas signé d’accord avec la France, la prise en charge de vos soins dépendra alors de votre âge. Si vous avez moins de 20 ans, les frais médicaux urgents et imprévus (fracture, grippe…) seront remboursés par la caisse d’Assurance maladie de vos parents, à condition de fréquenter un établissement qui vous prépare à un diplôme officiel, de fournir un certificat de scolarité et de revenir au moins une fois en France au cours de votre année universitaire.

Conservez tous les justificatifs de paiement et factures, et présentez-les, à votre retour, à la caisse d’Assurance maladie de vos parents, qui pourra éventuellement vous rembourser dans la limite des tarifs forfaitaires français. Si vous êtes âgé de plus de 20 ans, vous devez vous inscrire auprès du régime étudiant de sécurité sociale du pays ou, à défaut, auprès du régime local de sécurité sociale. Vous pouvez également adhérer à la CFE.

La souscription d’une complémentaire santé

Si vous devez séjourner dans un pays où les frais médicaux sont très élevés, il est fortement recommandé de souscrire, auprès d’une mutuelle étudiante ou une compagnie d’assurance, une complémentaire santé qui garantira le remboursement des frais engagés et le rapatriement sanitaire en cas de maladie à l’étranger. Pour les Etats-Unis, il est conseillé de se renseigner au préalable auprès de l’université d’accueil.

Pour en savoir plus :

© Uni éditions – Katia Vilaraseau – Octobre 2010

Imprimer cet article