Le magazine particuliers

Quels vaccins pour les adultes ?

Les adultes négligent souvent les rappels de leurs vaccinations, pourtant nécessaires pour prolonger la protection instaurée durant l’enfance. Pour la troisième année consécutive en France, le ministère de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) ont coordonné la semaine européenne de la vaccination en avril dernier. L’occasion de faire le point.

Imprimer cet article

En règle générale, les rappels doivent se faire tous les dix ans, mais si vous avez laissé passer ce délai, il n’est pas trop tard.

DT Polio : tous les dix ans

Les adultes doivent effectuer le rappel de ce vaccin tous les dix ans. Il permet de se protéger contre trois maladies graves et souvent mortelles : diphtérie, poliomyélite et tétanos. Si les deux premières ont été éradiquées dans notre pays, le tétanos fait encore une dizaine de victimes chaque année en France. Or 40 % de la population adulte n’est pas protégée contre ces maladies.

La coqueluche : très contagieuse

La coqueluche est une maladie infectieuse. Elle se caractérise par de violentes quintes de toux qui durent un à deux mois, avant de diminuer progressivement. Bien que très fatigante, elle n’est pas dangereuse chez les adultes. Mais elle est très contagieuse et peut-être mortelle chez les nourrissons et jeunes enfants. Si vous projetez d’avoir des enfants, il est donc recommandé de faire une piqûre de rappel. Il est conseillé aux personnes de votre entourage (grands-parents, oncles, tantes…) en contact fréquent avec l’enfant de se faire vacciner également.

Rubéole : vacciner avant la grossesse

Cette maladie est provoquée par un virus. Les symptômes apparaissent environ deux semaines après la contamination et sont assez anodins : fièvre modérée, douleurs musculaires, ganglions et parfois taches rouges sur le visage. Tout disparaît en quelques jours. Le traitement se limite à faire baisser la fièvre en attendant la guérison spontanée. Le principal danger est la contamination pendant la grossesse, car le virus peut passer de la mère à l’enfant. La maladie peut alors entraîner des avortements spontanés ou de graves malformations (cardiaques, oculaires, etc.). Contrairement aux idées reçues, cette maladie est loin d’être éradiquée en France. Si vous envisagez d’avoir un bébé, il est donc important de vous faire vacciner. La vaccination étant contre-indiquée durant la grossesse, un laps de temps de deux mois s’impose avant le début de la grossesse.

Grippe : vigilance pour les seniors

Loin d’être une maladie bénigne, la grippe reste en France une des premières causes de mortalité infectieuse. Elle est responsable chaque année de plusieurs milliers de décès, principalement chez les personnes âgées ou fragilisées : 90 % des décès liés à la grippe touchent les plus de 65 ans. Compte tenu des récentes épidémies, le vaccin est largement recommandé. Les personnes âgées de plus de 65 ans et celles atteintes de diabète, d’asthme, de pathologies rénales et cardiaques sont incitées à se faire vacciner, car la grippe pourrait compliquer ces pathologies. D’ailleurs pour elles, le vaccin est gratuit.

Rougeole : en recrudescence

La rougeole est, en 2009, l’une des priorités car cette maladie infectieuse a touché près de 600 cas (déclarés à l’Institut de veille sanitaire). Les enfants comme les adultes qui représentent près d’1/3 des cas peuvent être concernés. A savoir, le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) est accessible à tous, y compris aux jeunes adultes non vaccinés, jusqu’à 29 ans.

Pour plus d’informations

www.semaine-vaccination.fr

© Uni Éditions - janvier 2010

Imprimer cet article