Le magazine particuliers

Louer sa voiture : facile, légal et rentable

Co-voiturage, auto-partage, location de voiture… de nouvelles pratiques se développent en matière de transport. Plus écologiques, elles privilégient le partage et la location au détriment de la conduite isolée et de l’acquisition d’un véhicule personnel. Apparues avec l’essor des politiques de développement durable, ces pratiques s’inscrivent aussi dans une logique économique. La dernière en date, louer sa propre voiture, peut même s’avérer très rentable.

Imprimer cet article

Multiplication des sites dédiés à la location de voiture entre particuliers

Aujourd’hui, il existe en effet de nombreux sites qui effectuent le lien entre les propriétaires et les loueurs. La formule est relativement simple : il suffit de s’inscrire, décrire son véhicule et d’indiquer à quels moments il est disponible.

Le fonctionnement varie ensuite selon les sites : boitier installé dans la voiture qui contrôle l’ouverture et la fermeture des portes ainsi que le démarrage ou plus simplement le téléphone portable pour permettre au loueur de prendre possession du véhicule sans avoir à échanger les clefs. Certains sites imposent une disponibilité minimum par mois du véhicule proposé à la location, d’autres laissent la possibilité de choisir la communauté d’amis avec qui partager sa voiture. Les prix varient bien entendu en fonction du modèle de voiture, de la durée de location, etc. Enfin, certains sites sont spécialisés dans la location longue durée, d’autres acceptent les prêts d’une heure. En d’autres termes, une grande variété de possibilités s’offre à tous les propriétaires de voitures !

Des risques minimes

La location de voitures entre particuliers est parfaitement légale. Elle comporte bien entendu des risques : détérioration du véhicule, accident, amende, vol… Normalement, l’assurance de ces impondérables est comprise/imposée dans les prestations offertes par les sites. Prenez toutefois le temps de lire attentivement l’étendue des garanties. Typiquement, si votre voiture ne couvre pas les critères requis, certains sites acceptent la location mais excluent la formule d’assurance.

En cas d’amende pour excès de vitesse par exemple, il suffit de remplir le formulaire de requête en exonération (fourni avec l’avis de contravention). Le locataire recevra alors la contravention à son domicile, et le cas échéant, perdra les points sur son permis, le contrat de location apportant la preuve de l’identité du fautif.

Un moyen facile d’amortir le coût de possession d’une voiture

Louer son véhicule peut largement contribuer à en payer l’assurance, le carburant ou encore les réparations. A raison de 30 € de l’heure (prix pratiqué sur certains sites), la formule peut se révéler rapidement rentable ! D’autant plus qu’elle est facile à mettre en œuvre et demande peu d’investissement personnel : plutôt que de laisser sa voiture sur le parking pendant les heures de travail ou au garage pendant les vacances, il suffit de dire qu’elle est disponible sur un site !

© Uni-éditions – Marie Varandat – mai 2011

Imprimer cet article