J'anticipe ma future retraite

Tout ce qu'il faut savoir


La retraite, tout le monde dit que ça se prépare jeune ! Plus facile à dire qu'à faire. Ce n'est pas le genre de projet qu'on a en tête à 20, 30 ou même 40 ans. Mais pour ceux qui souhaitent s'y mettre, nous vous avons préparé une "to do list" adaptée à chaque âge.

Bon à savoir

Pour commencer, que vous soyez à 30, 15 ou 5 ans de votre retraite, pour choisir la stratégie la plus adaptée, il est important de savoir où l'on en est : vous pouvez dès maintenant faire le test et estimer le montant de votre future retraite ainsi que l'âge de votre départ.

J'estime ma future retraite

Je suis à plus de 30 ans du départ à la retraite

A cet âge on veut mordre la vie à pleines dents. Pour continuer quand vous serez à la retraite, pensez à vous constituer un capital. Que vous l'utilisiez pour acheter une maison ou faire face à un imprévu, il vous sera toujours utile. Plus vous épargnez tôt, plus l'effort à fournir ensuite sera léger.

Épargner, si vous le pouvez

Mettre de l'argent de côté n'est pas forcément facile quand on commence dans la vie active. Vos ressources sont généralement plus faibles que celles d'un quadragénaire et vous avez envie de profiter de la vie. Sachez toutefois que des petites mensualités d'épargne (à partir de 30 €) suffisent pour commencer à épargner.

Sur le long terme, vous bénéficierez du cumul des intérêts et d'avantages fiscaux. Livrets d'épargne, assurance (vie), Plan d'épargne en actions (PEA), Plan d'épargne entreprise (PEE, dans le cadre de l'entreprise), de nombreuses solutions s'offrent à vous.

Devenir propriétaire de votre résidence principale

Le principal avantage sera de ne plus avoir à payer de loyers à fonds perdus alors qu'ils peuvent représenter jusqu'à 30 % des revenus. À moyen terme, les remboursements de votre prêt immobilier constitueront votre patrimoine.

À long terme, vous supprimez un poste de dépenses important qui ne pèsera plus sur votre budget. L'important est d'avoir terminé de rembourser votre crédit au moment du départ à la retraite.

S'informer sur votre situation

Le relevé actualisé des points (RAP)

Si vous êtes salarié, ce relevé restitue l'ensemble de vos points de retraite complémentaire depuis le début de votre carrière et présente le récapitulatif annuel des points acquis au 31 décembre de chaque année. Il est téléchargeable sur le site Internet de la caisse Agirc-Arrco(1).

Le relevé de situation individuel (RSI)

Ce relevé individuel de situation recense tous vos droits acquis dans l'ensemble des régimes auxquels vous avez été affilié au cours de votre carrière. Il vous est adressé tous les 5 ans à partir de 35 ans, et entre ces envois, une version actualisée est disponible à tout moment par voie électronique pour les principaux régimes.


Je suis à 15 ans du départ à la retraite

Même si c'est une perspective encore lointaine, il est recommandé de penser à préparer votre retraite et de vous poser toutes les questions clés pour mettre en place votre stratégie retraite personnelle :

  • Combien de mensualités vous reste-t-il pour votre crédit immobilier ?
  • Quand vos enfants auront-ils fini leurs études ?
  • Quelle est votre capacité d'épargne ?
  • Quel est votre niveau d'imposition ?

Tous ces paramètres permettent en effet de faire les bons choix pour compléter vos revenus à la retraite mais également, de façon plus générale, pour garantir votre avenir et celui de vos proches.

Acquérir votre résidence principale

Prévoyez de devenir propriétaire de votre résidence principale. Pour diminuer votre effort d'emprunt, vous pouvez investir régulièrement sur un contrat d'épargne logement (CEL/PEL), le but étant d'avoir terminé de rembourser votre crédit quand vous partirez à la retraite.

Vous pouvez aussi épargner en vue d'une acquisition à ce moment-là, ou encore investir dans la pierre-papier : il est possible de souscrire des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) avec une mise de départ modique.

Renforcer votre épargne

La constitution progressive d'un capital demeure incontournable : assurance vie, PEA ou tout produit d'épargne bancaire (livret, PEL ou PEP(2)) peuvent être ouverts ou abondés. Au moment du départ à la retraite, le capital acquis pourra vous procurer des revenus d'appoint.

N'hésitez pas à diversifier votre épargne entre placements sécurisés (moins productifs) et dynamiques (plus risqués mais plus rentables), long terme et court terme (pour faire face aux imprévus).

Vous pouvez également souscrire un contrat spécifiquement dédié à la retraite (PERP ou contrat Loi Madelin si vous êtes travailleur non salarié) qui vous garantira une rente à vie et vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu les versements que vous effectuez aujourd'hui, dans certaines limites.

Si votre entreprise a mis en place un PERCO, vos versements, quant à eux, peuvent éventuellement bénéficier d'un abondement.

Investir dans l'immobilier locatif

Si vous disposez d'une capacité d'épargne, l'investissement immobilier locatif vous permettra de percevoir des revenus complémentaires sous forme de loyers. Certains dispositifs permettent de déduire de votre revenu imposable une partie de votre investissement en échange d'un engagement de durée de location et d'un encadrement du loyer. Autre avantage : les loyers étant alignés sur l'inflation, vos futurs revenus évolueront également.

Depuis peu, un nouveau type de placement immobilier, l'OPCI (organisme de placement collectif en immobilier), est accessible avec souplesse et liquidité. Il bénéficie d'une gestion immobilière élargie et d'une fiscalité adaptée à la situation patrimoniale des souscripteurs.

À noter, l'horizon de placement de ce produit est de 8 ans.

S'informer sur votre situation

Le relevé actualisé des points (RAP)

Si vous êtes salarié, ce relevé restitue l'ensemble de vos points de retraite complémentaire depuis le début de votre carrière et présente le récapitulatif annuel des points acquis au 31 décembre de chaque année. Il est téléchargeable sur le site Internet de la caisse Agirc-Arrco(1) :

Le relevé de situation individuel (RSI)

Ce relevé individuel de situation recense tous vos droits acquis dans l'ensemble des régimes auxquels vous avez été affilié au cours de votre carrière. Il vous est adressé tous les 5 ans à partir de 35 ans, et entre ces envois, une version actualisée est disponible à tout moment par voie électronique pour les principaux régimes.

L'estimation indicative globale (EIG)

Elle complète le relevé individuel de situation à partir de 55 ans, en apportant une information supplémentaire, à savoir l'évaluation du montant total de votre retraite dans les différents régimes auxquels vous avez cotisé selon l'âge auquel vous partirez à la retraite (entre 62 et 67 ans).

Le relevé de carrière

Vous pouvez demander à tout moment à chacun de vos organismes de retraite (de base et complémentaires) de vous fournir gratuitement un relevé de carrière, ou le consulter sur le site Internet de chacune de vos caisses de retraite.

La plupart des organismes vous contactent entre 55 et 58 ans pour préparer votre dossier retraite et vous adressent automatiquement votre relevé de carrière à cette occasion.


Je suis à 5 ans du départ à la retraite

Avec la disparition probable de certaines charges (acquisition de votre logement, scolarité des enfants) et les économies de toute une vie, vous disposez de vrais moyens pour finaliser la préparation de votre retraite, à tous les niveaux : compléments de revenu, constitution d'un patrimoine pour vos proches, protection de votre santé, garantie "dépendance" pour faire face en cas de perte d'autonomie.

Il s'agit maintenant d'utiliser au mieux les quelques années qui vous séparent de la retraite en optimisant les solutions que vous avez probablement déjà mises en place. Pour prendre les bonnes décisions, pensez à vous poser toutes les questions en ce qui concerne les ressources dont vous aurez besoin pour préserver votre niveau de vie, votre futur lieu de résidence, votre volonté d'aider vos enfants ou de leur laisser un patrimoine, la situation de votre conjoint si vous veniez à disparaître...

Réorganiser son épargne

Si vous détenez un contrat d'assurance vie ou un Plan d'épargne en actions (PEA), c'est le moment de prendre rendez-vous avec votre conseiller pour définir la meilleure allocation de votre épargne, compte tenu de votre situation et de votre objectif retraite. Le capital issu de cette épargne pourra être organisé pour vous procurer un complément de ressources régulier.

Privilégier les contrats d'épargne dédiés à la retraite

Un contrat de type PERP ou Loi Madelin (si vous êtes travailleur indépendant) vous garantit une rente à vie proportionnelle à votre effort d'épargne. Les versements effectués sont déductibles de votre revenu imposable(3). Si vous payez des impôts, n'hésitez pas à utiliser pleinement cet avantage. Si votre entreprise vous le propose, optimisez les versements sur un PERCO pour bénéficier de l'abondement maximum de votre entreprise.

Les sommes seront disponibles lors de votre départ à la retraite sous forme de capital ou de rente. Pensez également à vérifier auprès de votre entreprise si vous bénéficiez d'un contrat de retraite supplémentaire. Vous pourrez en tenir compte dans l'estimation de vos revenus à la retraite.

Penser à l'immobilier locatif

Il est toujours temps, à quelques années de la retraite, d'investir dans l'immobilier locatif via une SCPI (société civile de placement immobilier). Cette dernière peut être financée à crédit dans un premier temps et vous permet de percevoir ensuite des revenus.

S'informer sur votre situation

Le relevé actualisé des points (RAP)

Si vous êtes salarié, ce relevé restitue l'ensemble de vos points de retraite complémentaire depuis le début de votre carrière et présente le récapitulatif annuel des points acquis au 31 décembre de chaque année. Il est téléchargeable sur le site Internet de la caisse Agirc-Arrco(1) :

L'estimation indicative globale (EIG)

Elle complète le relevé individuel de situation à partir de 55 ans, en apportant une information supplémentaire, à savoir l'évaluation du montant total de votre retraite dans les différents régimes auxquels vous avez cotisé selon l'âge auquel vous partirez à la retraite (entre 62 et 67 ans).

Le relevé de carrière

Vous pouvez demander à tout moment à chacun de vos organismes de retraite (de base et complémentaires) de vous fournir gratuitement un relevé de carrière, ou le consulter sur le site Internet de chacune de vos caisses de retraite.

La plupart des organismes vous contactent entre 55 et 58 ans pour préparer votre dossier retraite et vous adressent automatiquement votre relevé de carrière à cette occasion.


Mentions

(1) Agirc : association générale des institutions de retraite des cadres, Arrco : association pour le régime de retraite complémentaire des salariés
(2) Il n'est plus possible aujourd'hui d'ouvrir un PEP, mais si vous en détenez un, vous avez encore la liberté de l'abonder en franchise d'impôt
(3) Sous certaines limites

Sources

Dossier "Ma retraite", Crédit Agricole